Manifeste du chasseur a l'arc (A.G. FFCA de Chambord 2001)

  1.   Parmi tous les modes de chasse à tir, la chasse à l'arc se présente comme une chasse de contact. Avec un arc, on tire près, très près.
  2. Afin d'obtenir sa distance de tir, le chasseur à l'arc développe au maximum les techniques d'approche et d'affût, ainsi que la connaissance de la nature.
  3. Afin de réussir ses tirs, le chasseur à l'arc s'entraîne toute l'année au tir.
  4. En choisissant l'arc, arme de contact, le chasseur à l'arc désire entrer en osmose avec le monde sauvage.
  5. La difficile quête du gibier le conduira au coeur de Mère Nature pour qu'il renoue avec ses racines. C'est cela le mythe de saint Hubert pour le chasseur à l'arc: la bête poursuivie est le guide, qu'elle soit attrapée ou pas.
  6. Il en découle un respect et un amour simples et sincères pour la nature dont le gibier fait partie intégrante.
  7. La chasse à l'arc est un sentier où, avec le temps, on s'améliore progressivement en tant qu'homme, en cheminant au sein du monde sauvage.
  8. Le chasseur à l'arc sait que le respect des autres commence par le respect de soi-même et que l'exigence, qui va avec le respect, s'applique d'abord à soi-même.
  9. Par acquis de conscience et par humilité, le chasseur à l'arc moderne se fait un devoir d'être au fait de l'évolution du savoir et de la technologie, pour mieux agir dans le sens d'une relation harmonieuse entre le monde naturel et le monde civilisé.
  10. En retournant vers une arme simple, le chasseur à l'arc affiche sa volonté de se remettre en question, de s'interroger sur sa passion afin:
    - D'abord d'en identifier la réelle authenticité,
    - Ensuite, de la partager comme un patrimoine avec le restant de la société.
  11. Connaissant l'exigence et la dureté de son mode de chasse, le chasseur à l'arc sait que l'exercice de la chasse à l'arc ne s'adresse pas à tout le monde.
  12. Le chasseur à l'arc sait aussi que la nature culturelle de la chasse à l'arc concerne et imprègne toute la société. Il se donne par conséquent pour tâche de contribuer à la réconciliation sociale qui mettra fin à l'opposition réductrice chasseur/non-chasseur et à l'amalgame érroné non-chasseur/anti-chasse."